Salmiech 

son histoire, ses activités et curiosités

Un site pittoresque

au coeur de l'Aveyron

Salmiech 

commune rurale et dynamique

Le mot du Maire

Mot du Maire de Salmiech Aveyron

Le conseil municipal et moi-même sommes heureux de vous retrouver pour ce traditionnel bulletin municipal, qui est, pour nous, un temps important de la vie de notre village. C’est l’occasion de vous présenter à vous toutes et tous, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, nos vœux les plus chaleureux, les plus sincères et les plus amicaux pour cette année 2017 qui vient de s’ouvrir. Une mairie ne pouvant fonctionner sans ses chevilles ouvrières qui travaillent à construire l’avenir de la commune aux côtés de ses employés, j’ai une pensée particulière pour celles et ceux qui nous ont quitté au cours de l’année 2016, et notamment M. COMPAN Georges et M. SAVY Christian, qui étaient élus au sein du conseil municipal de Salmiech. Aussi, je vous souhaite de trouver en 2017 toutes les raisons d’être heureux et toutes les forces nécessaires pour surmonter les épreuves, même s’il peut paraître paradoxal d’évoquer la joie et le bonheur alors que des événements tragiques ont encore frappé notre démocratie de manière odieuse en 2016. À nous tous, et notamment élus, associations, acteurs économiques et sociaux, de redonner du sens à notre action de tous les jours, dans le respect des convictions de chacun.

Ce bulletin municipal est aussi, par tradition, l’occasion de dresser un bref bilan des réalisations, actions et événements accomplis à Salmiech en 2016 et de dessiner les contours des projets municipaux pour l’année à venir, et ce, dans un contexte de transition.

En 2016, nous avons achevé les travaux de rénovation de la salle polyvalente commencés en 2015 et ce grâce aux subventions de l’ensemble des collectivités et à de l’autofinancement de la commune sans emprunt. Soulignons l’aménagement d’un coin jeux à La Pépinière 2 pour nos chères têtes blondes. Par ailleurs, l’achat de terrains à la communauté de communes Viaur Céor Lagast a permis la création du lotissement de La Pépinière 3. Des travaux de viabilisation se poursuivront encore cette année pour 4 lots ; cette extension ayant pour but de développer l’attractivité de notre commune qui présente déjà bon nombre d’atouts. Parallèlement d’autres réalisations de « mieux vivre ensemble » ont vu le jour : - la mise en sécurité de la RD25 avec des travaux de marquage pour ralentissement, - la mise en place de panneaux solaires au centre équestre, - la dissimulation du réseau d’éclairage public à Saint-Amans, - les marquages au sol en divers endroits de la commune, sans oublier les nombreuses manifestations ayant contribué à l’animation du village comme par exemple : - le Salon de l’Habitat Éco Nature de septembre dernier agrémenté d’un trail sur des parcours accessibles qui a attiré 170 participants pour une première et qui n’aurait pas eu un tel succès sans la précieuse aide des bénévoles, sponsors et agriculteurs, - l’opération de nettoyage du Château mobilisant des bénévoles de l’association Citrus venus des 4 coins de la planète qui a permis, grâce à un travail colossal de débroussaillage, de redécouvrir les vestiges et remettre en valeur le site du musée.

S’inscriront dans la feuille de route pour 2017 les projets à court ou moyen terme suivants : - l’agrandissement de la mairie qui devenait trop exigüe avec l’installation de l’agence postale attenante, autant pour des questions d’accessibilité que de mutualisation des moyens humains, - le goudronnage du lotissement La Pépinière 2 et l’installation de l’éclairage public, - la rénovation de l’éclairage de la salle polyvalente, - la création d’un parcours sportif dans le bois de la mairie qui longera le Céor rendue possible en cas de subventions DETR propres à nos territoires, - l’éclairage public dans le cadre des accords du Grenelle de l’environnement dans le bourg et les hameaux de la commune, - la continuité des aménagements PMR pour les lieux qui reçoivent du public, - une étude sur la traverse du village dans le cadre d’une opération sécurité, - la révision du POS qui sera compétence communautaire via un PLUI, - et, toujours d’actualité, la recherche d’un boulanger .... .

Tout ceci donc alors que la commune a pris, depuis le 1er janvier 2017, un virage en matière d’organisation de son territoire en rejoignant l’intercommunalité du Pays de Salars, qui regroupe désormais 9 communes et plus de 7 000 habitants, suite à la dissolution de celle de Viaur Céor Lagast. Ce bouleversement communautaire va nécessiter une inéluctable adaptation de nos modes d’action et de gestion, comme pour la piscine, la déchetterie ou encore la fiscalité. À nous tous, équipe municipale comprise, de saisir l’opportunité de nouveaux lendemains dans cet environnement changeant et incertain.

Jean-Paul LABIT